• SOCIÉTÉ

« Terroristes, je vous plains »


A Méru, le philosophe Jean-Pierre Thullier a réagi aux attentats du 13 novembre.

Des mots pour tenter de comprendre et surtout affirmer la volonté universelle de vivre libre.

« Terroristes, je vous plains. De quels malheurs êtes-vous issus pour développer tant de haine envers des citoyens inconnus qui n’aspirent qu’à vivre en paix? Qu’est-ce qui vous a blessés au point d’avoir une image de vous si déformée que vous voyez les autres hommes au travers de votre propre haine pour vous ? Quelles vicissitudes vous ont acculés à abdiquer de votre liberté pour vous mettre aux ordres de puissances illusoires relayées par des charlatans qui se prennent pour des prophètes? Quelle désespérance vous a fait abdiquer de votre humanité pour vous transformer en robots criminels manipulés par des malades? Quelle pathologie vous a brouillé le cerveau au point de dénaturer le message d’amour de votre religion en dogme de mort et de destruction? Quelle paranoïa démesurée vous a transformés au point de vous croire investis par votre dieu pour détruire ce qu’il a construit ? Quelle inconscience a détruit votre jugement au point de vous croire exemplaires, martyres et aptes au paradis auquel vous croyez? Quel est ce dieu dont vous vous réclamez et qui bénirait les assassins et semeurs de malheur? Terroristes, vous êtes à plaindre, car vous avez perdu votre humanité en bafouant ce qui fait l’essence-même de l’homme : la conscience, l’intelligence, la liberté, l’altruisme, le respect, et même l’amour de soi.

Vous êtes victimes de vous-mêmes et de ceux qui utilisent et exploitent votre faiblesse. Vous avez abandonné votre libre arbitre pour la voie facile de l’obéissance aveugle. Vous n’avez pas su discerner ce qui fait la valeur de l’homme et de la vie. Et vous êtes à plaindre parce que vous n’avez pas eu le courage de vous rebeller face à la sauvagerie qu’on vous commandait de perpétrer. Votre manque de courage a fait des dizaines de victimes innocentes et a semé le malheur dans des centaines de familles.

Votre inconscience risque de provoquer l’émergence de politiques dont vous aurez vous-mêmes à souffrir.

Et pourtant votre déchaînement de haine et de mort ne pourra rien contre la volonté de paix, contre la dignité humaine, contre la liberté et contre la démocratie et la laïcité. Ce que vous croyez, dans votre dérèglement, être un exploit divin s’avère inutile face à la volonté des hommes et des femmes de toutes origines et traditions de vivre libres et dans la concorde. »

Jean-Pierre Thullier a été professeur de philosophie en lycée et à l’antenne universitaire de Beauvais pour l’IRFFE (Institut Régional de Formation aux Fonctions Educatives). A la retraite, il est aujourd’hui conférencier axé sur la philosophie politique et également professeur de philosophie dans une association culturelle pour adultes. Il exerce aussi en lien avec le programme théâtral en tant que partenaire du Théâtre du Beauvaisis, en préfiguration de scène nationale, pour les “Rencontre Philo”.

Par Catherine Barberye


2 vues

© 2015/2020 Visago Média. Tous droits réservés

VISAGO MÉDIA EST ACCOMPAGNÉ DANS SA DÉMARCHE PAR LA FONDATION DE FRANCE ET PAR LA DRAC ILE-DE-FRANCE