• REPORTAGE

Opération portes entrouvertes dans le Val d’Oise


Si vous habitez l’est du 95 et si vous voulez visiter une mosquée ce week-end, il faudra faire des kilomètres ! De Gonesse à Sarcelles, l’opération « mosquées portes ouvertes » fait chou blanc..

Pluie fine, petit vent frisquet en ce midi du 3 janvier. Devant la mosquée El Quba à Villiers-le-bel quelques mamans dûment voilées attendent la sortie des enfants. Ils viennent trois fois par semaine à l'école coranique, on peut les apercevoir, sagement assis en tailleur à travers les baies vitrées de la salle de prière. Un homme sort sur le pas de la porte. Notre présence lui semble sans doute incongrue. Un court dialogue s'engage et on lui demande si la mosquée participe à l’opération « portes ouvertes du week-end. "Non, la mosquée ne fait pas porte ouverte" , dit-il avant d’ajouter : " Et puis que pensez vous de Charlie ? ".

L’opération « portes ouvertes » dans les mosquées de France à l’initiative du l'initiative du Conseil français du culte musulman (CFCM) a en effet lieu à l’occasion de l’anniversaire de l’attaque contre Charlie. Nous lui répondons qu'il y a d'autres moyens que la violence pour exprimer son désaccord. Il hausse les épaules et tourne le dos….

Un grand jeune homme nous aborde, cordial. Lui aussi affirme ne pas être au courant de cette journée porte ouverte, mais ajoute-il en souriant "Nous sommes ouverts tous les jours" "Oui, aux musulmans ! Mais si quelqu'un veut entrer, il le peut librement" précise-il.

La salle de prière toujours occupée par les enfants, il nous présente la pelouse où se dressent des charpentes métalliques de tentes. " Le vendredi nous accueillons 600 fidèles, et jusqu'à 3000 les jours de fête" Contournant le bâtiment, nous apercevons deux paonnes et un paon, quelque peu déplumés en cette saison. Leur chant "Léon Léon " intrigue parfois le voisinage, sans gêner particulièrement. "Ils sont juste là pour la beauté ", indique notre guide.

Maintenant les enfants sortent de la mosquée, vont sagement se blottir dans les jupes maternelles. Un homme part à la recherche de ses chaussures sur les marches d'accès à la salle de prière. Nous prenons congé, non sans obtenir un rendez vous, car nous voudrions rencontrer l’imam. Notre interlocuteur devient évasif : " c'est que... il ne parle pas français...".

Ah, et dans les autres lieux de cultes ? L’association des Français musulmans de Villiers-le-bel ne répond pas à notre demande d’interview. Nous apprenons que la mosquée de la rue Félix Chobert à Gonesse ne rejoindra pas non plus l’initiative. Mais ses responsables ne souhaitent pas s’exprimer. Au total, selon nos recherches, sur 158 mosquées recensées dans le Val d’Oise, seules cinq (deux à Argenteuil, deux à Pontoise et une Cergy) participent à l’opération !Dommage, nous adorons les cornes de gazelle et nous aurions bien voulu répondre à l’invitation d’Anouar Kbbibech, le président du CFCM qui déclarait : "Les personnes qui viendront pourront poser toutes les questions qu'elles souhaitent, même les plus taboues, sur notre religion, la manière de faire la prière, autour d'un thé et de pâtisseries. Le but est d'initier un dialogue pour mieux se connaître et casser la méfiance".

Une autre fois, peut-être…

Par Roberto et Brigitte Liatard

#VilliersleBel #égalité

0 vue

© 2015/2020 Visago Média. Tous droits réservés

VISAGO MÉDIA EST ACCOMPAGNÉ DANS SA DÉMARCHE PAR LA FONDATION DE FRANCE ET PAR LA DRAC ILE-DE-FRANCE