• Pour ou Contre

5 Bonnes raisons de s’opposer à Europa City !


Pour la journaliste citoyenne Irène Godard, le méga projet gonessien est un contre sens écologique, économique et social. Et pour vous ?

Après O’Parinor, Usine Center, Aéroville, voici qu’émerge un nouveau projet de Centre Commercial. Nom « Europa City » Lieu Gonesse (la Patte d’Oie).

Date prévue : 2020. Et ce serait, d’après ses promoteurs, le plus grand Centre Commercial Européen. Bref, le Nec plus extra.

Mais pourquoi une telle pléthore de centres commerciaux dans un Même rayon ?

Voici cinq bonnes raisons de dire non à ce méga- projet.

5 Bonnes raisons de… …s’opposer à Europa City

1 - Un désastre écologique

Ce complexe culturo-commercial au nom « rêveur « d’Europa City prévu en 2020 à Gonesse est anti-écologique car il sera construit sur des terres agricoles fertiles et gros consommateur d’énergie : on y prévoit également des pistes de ski ! Ses partisans tablent sur des millions de visiteurs qui n’y viendront pas qu’en bus…

2 - Un effet cannibale

Ce projet qui affiche créateur d’emplois, risque au contraire de détruire les emplois existants dans les autres centres commerciaux. Notre pouvoir d’achat n’est pas extensible à foison. Certains de ces centres connaissent déjà des difficultés à force d’êtres concurrents. Des études sérieuses montrent que ces centres « se cannibalisent » entre eux !

3 - Une catastrophe pour les centre villes

Europa City va contribuer à dévitaliser le centre-ville de Gonesse, déjà mal en point mais aussi des centre-ville d’autres communes des environs, compte tenu de tout ce qu’il entend proposer. Or, une ville pour « exister » a besoin d’un centre-ville diversifié, dynamique et proche des habitants. Quid du petit commerce, déjà malmené ? Et bonjour à la banlieue-dortoir !

4 - Un alibi culturel qui masque l’essentiel

Les partisans de ce projet (Immochan, mairie de Gonesse) ont beau jeu de mettre en avant le coté culturel de celui-ci avec salles d’expo, cirque, cinémas, et bla bla bla, bla bla bla. Compte tenu des surfaces annoncées (230 000m2), il y aura d’abord et surtout des commerces. Toujours les mêmes chaînes : Zara, Mac Do, Sephora, H et M, je vous en passe, pas de pub ! Cet alibi culturel ne trompe bien que ceux qui veulent bien être trompés.

5 - Un temple du fric

Ce futur Temple commercial n’est en fait que le projet du gigantisme, de la démesure, de la course au profit, le projet d’une société consumériste, n’ayant comme idéal que d’acheter, de s’endetter, de spéculer. Et c’est parti et reparti pour une société où les rapports humains seront de plus en plus impersonnels et factices.

Mais, vous, lecteurs de Visago, que pensez-vous de cette débauche de centres de loisirs et de commerces.

Réagisez et exprimez-vous sur facebook ou twitter.

Et puis venez en débattre jeudi 18 février à Villiers-le-Bel (Salle Jacques Brel) à 20h30.

Par Irène Godard

#VilliersleBel #VISAGONEWS #europacity #Gonesse #réunionpublique

© 2015/2020 Visago Média. Tous droits réservés

VISAGO MÉDIA EST ACCOMPAGNÉ DANS SA DÉMARCHE PAR LA FONDATION DE FRANCE ET PAR LA DRAC ILE-DE-FRANCE