• Mobilisation

Transports : Les citoyens veulent faire bouger les lignes !


Quand les usagers des bus 268 et 270 expriment leur colère, le conseil citoyen de Villiers-le-bel (fort des expériences passées du “collectif du 29 juin 2010 ”) se met en action et propose des solutions.

Bus bondés, voyageurs compressés, nervosité des passagers, stress des conducteurs… il suffit d’écouter les doléances pour comprendre le désarroi des usagers des bus 268 et 270 à Villers-le-Bel :

« Les bus parfois en retard, parfois en avance : quand on arrive à l’heure le bus est déjà passé… »

« Tout d'un coup, plus rien et pas d'explication, le tableau d'affichage annonce l'arrivée d'un bus qui ne vient pas. »

« Après une longue attente quand le bus arrive, il est bondé, impossible de composter ni même de monter. »

« Le soir à partir de 20h, les bus sont tellement rares que je suis le plus souvent obligé de remonter à pied de la gare jusqu’au village. »

Déconsidération du métier des uns par les autres, les incivilités fusent avec en prime les retards au travail. Sommes-nous dans un monde parallèle. Non, nous sommes à Villiers-le-Bel…

Un constat qui ne date pas d’hier

Le collectif du 29 juin 2010 a de l'expérience dans ce domaine. Entre 2010 et 2012, l'écoute des témoignages recueillis auprès des usagers et le dialogue avec la RATP, le STIF et la communauté d’agglomération (Val de France) avaient porté ses fruits. Les habitants avaient apprécié les améliorations sur la ligne du 268 et surtout l'obtention du 270 qui devient une ligne régulière y compris le week-end end et jours fériés.

Fort de l'expérience passée et des acquis de 2012, le Conseil Citoyen de Villiers-le-Bel (créé par la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 24 février 2014) se mobilise sur cette question et obtient une réunion à la mi-février 2016 en mairie avec la RATP.

Bis repetita

A nouveau en 2015/16 chaque témoignage est analysé ; des solutions sont en cours pour que les habitants ne se sentent pas oubliés. Pour qu’il y ait une amélioration, voici les préconisations du Conseil citoyen :

- Réguler les bus et augmenter leur fréquence aux heures de forte influence entre 6 h et 9 h et entre 17 h et 20 h,

- Adapter le temps du trajet nécessaire permettant une conduite digne et douce,

- Faire des contrôles assez souvent afin d'éviter les fraudes et les incivilités,

- Respecter les horaires des bus affichés,

- Seconder le conducteur d'un personnel de la RATP aux endroits sensibles,

- Organiser des points de convivialité (pause café, thé) pour les machinistes,

- Laisser les bus ouverts à disposition des usagers au départ des lignes de bus,

- Permettre qu'il y ait coordination entre bus et RER,

- Sensibiliser surtout les jeunes pour l'utilisation de la carte imagine R et à la montée dans les bus par l'avant et à la descente par l'arrière.

La régularité des bus, leur coordination avec les autres moyens de transport faciliteraient la vie des usagers. La diminution de l'usage des voitures apporterait une bouffée d'oxygène dans nos villes. Moins de CO2 c'est bon pour nous, c'est bon pour la planète !

Bref, l'implication des habitants pour faire bouger les lignes, leur écoute par les institutions permettent une amélioration, actuellement en cours, pour vivre ensemble à Villiers le Bel, dans la dignité.

Par Monique et Agnès

#VilliersleBel #Transportsencommun #RATP #ConseilCitoyen #Collectifdu29juin2010

20 vues