• Poisson d'Avril

A un vent de chez soi…


Les transports en communs, bus, tram, RER, deviennent de plus en plus saturé. C’est pourquoi la RATP, en collaboration avec la SNCF, étudie une solution innovante et écologique pour les liaisons du futur. Reportage

Nous avons rendez-vous avec Sylvie Enler, chef de projet du département Recherche et Prospective de la RATP, qui nous explique : « C’est simple, silencieux, respectueux de l’environnement, et cerise sur le gâteaux ce nouveau moyen de déplacement est très économique » Nous demeurons intrigués.

Un transport par les airs, tel que vous l’envisagez n’est-il pas trop tributaire des conditions météo ?

Certes nous y avons pensé. C’est pourquoi par vent du Nord, le service proposé aux usagés partira de Villiers le Bel ou de Gonesse en direction du nord de Paris. Par vent du Sud, il n’y aura aucun problème à partir de porte de la Chapelle pour rejoindre Gonesse.

Et par vent d’Ouest, le plus dominant dans nos régions ?

Là encore pas de problème, Meaux ne sera qu’à une vingtaine de minutes de Villiers le Bel, et par vent d’Est, vous mettrez un quart d’heure à peine pour rejoindre Cergy.

Avez-vous songé à la sécurité ?

Absolument, et c’est là notre priorité. Chaque passager sera muni d’un parachute automatique, mais il n’y a aucun risque : nous avons un accord de partenariat avec la tour de contrôle de CDG, au besoin ils détourneront un long courrier si nécessaire

Et quand pourrons nous profiter de cette réalisation vraiment étonnante ?

C’est pour bientôt ! Nous avons 50 montgolfières en pré commande auprès d’un fournisseur chinois, près de Shanghai, et nous pensons être opérationnel dès la rentrée 2017.

Grace à l’ingéniosité et à la compétence des ingénieurs et techniciens de la RATP, nous pourrons bientôt nous déplacer sans difficulté dans notre beau département du Val d’Oise.

Roberto

#01042016 #Tradition #Transportsencommun #Ecologie #Rire

© 2015/2020 Visago Média. Tous droits réservés

VISAGO MÉDIA EST ACCOMPAGNÉ DANS SA DÉMARCHE PAR LA FONDATION DE FRANCE ET PAR LA DRAC ILE-DE-FRANCE