• 8e circonscription du Val d’Oise (Cantons de

5 questions aux candidat(e)s de l’Est du Val d’Oise. PAMELA HOCINI (France Insoumise - 8e circo)


2017 est par excellence une année d’élections. La présidentielle passée, que voilà déjà les législatives. La rédaction de Visagonews a proposé à l’ensemble des candidats à la députation, sur l’Est du Val d’Oise (7e, 8e, 9e circonscriptions), une interview type de 5 questions identiques…

Pourriez-vous vous présenter en quelques lignes ou nous exposer les principales motivations de votre candidature ?

Pamela HOCINI, 35 ans, je suis née à Garges-lès-Gonesse. Je suis juriste/ fiscaliste dans une société d’aide aux victimes. Je suis déléguée syndicale et membre du CHSCT dans la société dans laquelle je travaille. Je suis également représentante de parents d’élèves dans l’école où est scolarisé mon fils et secrétaire d’une association qui aide les lycéens dans leur parcours scolaire et professionnel.Candidate de la France Insoumise dans la 8ème circonscription du Val d’Oise. Ma principale motivation c’est de combattre la politique libérale passée et présente pour remettre l’humain au centre de toutes les préoccupations.

Quelles sont vos priorités pour l’Est du Val d’Oise et plus particulièrement dans votre circonscription ?

Le rôle principal d’un député, n’est pas de donner des priorités à sa circonscription, mais de faire les lois, de voter les lois, de voter le budget de l’Etat et de la sécurité sociale à l’assemblée. Et tout de suite la question est d’obtenir une majorité de députés de la France insoumise pour que les lois proposées soient sociales, écologiques et démocratiques. Et cela portera ses fruits dans ma circonscription, car ces lois-là changeraient en bien la vie des citoyens localement.

Quelle proposition de loi comptez-vous porter pour le territoire ?

Je présenterai une loi sur l’école gratuite et la formation professionnelle et je serai en faveur de l’augmentation du SMIC, ce qui améliorera le quotidien des habitants de ma circonscription.

Emmanuel Macron, nouveau Président de la République, recherchera au-delà de son propre mouvement une majorité à l’assemblée, pourriez-vous faire partie de celle-ci ?

Je ne pourrais pas faire partie de la majorité à l’assemblée qu’Emmanuel Macron recherche. Je suis une candidate Insoumise et comme tous les candidats de la France Insoumise, je combats la politique libérale que Macron veut mettre en place et je souhaite l’abrogation de la loi EL KHOMRI, les mesures dont je viens de parler et l’engagement d’une transition écologique créatrice d’emplois.

Un plan B en cas d’échec aux législatives ?

La vie est un combat permanent. Celui que je mène actuellement est pour devenir une députée soucieuse de l’intérêt collectif. Quelque soit le résultat, je continuerai de me battre pour le bien commun. Je vis une aventure humainement enrichissante et j’apprends tous les jours de tout le monde et de moi, ce qui me permettra d’analyser les résultats, la campagne et de m’améliorer pour les prochaines échéances publiques.

Par la rédaction

#EstduValdOise #Arnouville #VilliersleBel #Sarcelles #GargeslesGonesse