• 7e circonscription du Val d’Oise (Cantons de

5 questions aux candidat(e)s de l’Est du Val d’Oise. GILLES MONSILLON (France Insoumise - 7e circo)


2017 est par excellence une année d’élections. La présidentielle passée, que voilà déjà les législatives. La rédaction de Visagonews a proposé à l’ensemble des candidats à la députation, sur l’Est du Val d’Oise (7e, 8e, 9e circonscriptions), une interview type de 5 questions identiques…

Pourriez-vous vous présenter en quelques lignes ou nous exposer les principales motivations de votre candidature ?

Gilles MONSILLON, 59 ans et papa de deux filles, candidat de la France Insoumise dans la 7ème circonscription du Val d’Oise. Je suis enseignant en poste à l’Université de sciences Pierre et Marie Curie (UPMC), dans le domaine de l’ingénierie mécanique. Je m’occupe plus spécialement de la formation professionnelle, en lien avec de grandes entreprises françaises. Depuis de longues années, je suis militant écologiste et altermondialiste, vice-président d’ATTAC du Val d’Oise, animateur du groupe Alter-Ekolo et des écologistes insoumis. Je suis membre du mouvement Ensemble et auteur de plusieurs brochures sur la transition énergétique et écologique. J’ai eu des mandats de conseiller municipal, candidat aux dernières élections départementales du Front de Gauche. Je souhaite participer à la majorité parlementaire d’une gauche debout, pour la démocratie, la solidarité, l’écologie et la paix.

Quelles sont vos priorités pour l’Est du Val d’Oise et plus particulièrement dans votre circonscription ?

Depuis trente ans, j’interviens dans ce secteur de l’Est du Val d’Oise (plaine de France et vallée de l’Oise), pour essayer de préserver nos terres agricoles, sauvegarder nos forêts, alerter sur les pollutions qui touchent nos rivières et l’eau que nous buvons. Avec de nombreux collectifs associatifs, nous avons pu dénoncer et freiner ces monstres d’hyper-marchés qui tuent nos commerces de proximité et nos derniers liens de sociabilité locale. Nous sommes intervenus aussi pour limiter ces gigantesques infrastructures autoroutières, qui massacrent notre environnement et qui sont saturées aussitôt réalisées. Nous avons empêché que l’on détruise la biodiversité et des étendues d’eau comme le lac de Beaumont que l’on voulait remblayer avec les matériaux venant des travaux de ces monstres autoroutiers !

Quelle proposition de loi comptez-vous porter pour le territoire ?

Je suis très conscient que le rôle d’un député est de faire les lois et je pense que toute mon expérience de terrain sera un appui essentiel dans le groupe de députés de la France insoumise, à l’assemblée Nationale. Je souhaite faire partie du groupe de travail concernant les cantines gratuite et vers les 100 % bio, sur l’arrêt du diesel et la création de formations et d’emplois concernant les énergies renouvelables.

Emmanuel Macron, nouveau Président de la République, recherchera au-delà de son propre mouvement une majorité à l’assemblée, pourriez-vous faire partie de celle-ci ?

Je pense que le Président de la République, Emmanuel Macron, va continuer les mesures d’austérité concernant nos services publics, poursuivre les politiques d’allongement du temps de travail avec l’abandon des 35 heures hebdomadaires, retarder l’âge de la retraite, poursuivre l’injustice sociale… Toute sa politique « libérale », au service des financiers et des riches, met encore plus en difficulté les classes moyennes et les pauvres. Nous sommes confrontés à une politique de régrès sociaux de grande ampleur, à laquelle nous devons barrer la route en étant majoritaire à l’assemblée, pour mettre en œuvre une autre politique : celle de l’intérêt des gens, de la grande majorité d’entre nous !

Un plan B en cas d’échec aux législatives ?

CPour moi, nos combats sont une nécessité. Je continuerai la lutte en tant que militant de terrain, dans les collectifs citoyens et associatifs. Nous poursuivrons nos actions par « l’éducation populaire », pour rassembler les forces politiques et préparer la majorité parlementaire d’une gauche debout !

Par la rédaction

#EstduValdOise #Sarcelles #Ecouen #Montmorency #Domont