• 9e circonscription du Val d’Oise (Cantons de

5 questions aux candidat(e)s de l’Est du Val d’Oise. ZIVKA PARK (LREM - 9e circo)


2017 est par excellence une année d’élections. La présidentielle passée, que voilà déjà les législatives. La rédaction de Visagonews a proposé à l’ensemble des candidats à la députation, sur l’Est du Val d’Oise (7e, 8e, 9e circonscriptions), une interview type de 5 questions identiques…

Pourriez-vous vous présenter en quelques lignes ou nous exposer les principales motivations de votre candidature ?

Résidente au Thillay, je travaille pour le compte d’une banque française comme chef de projet import-export. J’ai grandi en région parisienne (à La Courneuve), et j’ai intégré Sciences Po Paris en 2003 après avoir effectué ma scolarité au sein d’un lycée classé en zone d’éducation prioritaire. J’ai effectué une partie de ma scolarité à l’étranger, à New York. Après l’obtention de mon diplôme, j’ai débuté ma carrière dans le conseil. Issue de la société civile, après 8 ans d’expérience dans le secteur privé, je souhaite m’investir dans la vie publique afin d’œuvrer à la protection des plus fragiles et de ceux qui ont moins.

Je suis déterminée à défendre le projet de notre Président de la République. Mon parcours m’a amenée à rester proche des réalités locales. Grandir en banlieue parisienne, m’a apporté une certaine compréhension de la réalité concrète des phénomènes que sont le chômage et l’exclusion sociale, mais aussi de mesurer les enjeux de la formation et de la sécurité professionnelles. Je souhaite apporter mon expertise sur ces questions. Je suis convaincue que la réussite d'une France conquérante ne pourra se réaliser qu’au travers du contrat social progressiste que propose le Président de la République à la Nation, et seulement sur la base d’un renouvellement en profondeur que je souhaite incarner au niveau de notre circonscription.

Quelles sont vos priorités pour l’Est du Val d’Oise et plus particulièrement dans votre circonscription ?

Engager un effort de formation professionnelle afin de permettre aux jeunes de notre territoire de retrouver le chemin de l’emploi (ex: soutenir la création d’une école d’hôtellerie).

Défendre une égalité d’accès renforcée à l’éducation en accompagnant les élus locaux de la circonscription dans la mise en œuvre de la mesure permettant la création de classes de CP et CE1 dans nos zones d’éducation prioritaire à 12 élèves dès la rentrée prochaine. Il nous faudra des moyens supplémentaires. Poursuivre le combat contre les nuisances aériennes qui perturbent notre tranquillité au quotidien et qui poussent nombre de nos concitoyens à déserter les territoires à proximité de l’Aéroport de Roissy. Soutenir la candidature du Triangle de Gonesse à l’accueil du village global de l’exposition universelle Paris 2025. S’assurer que la construction d’Europacity, créateur d’emplois pour notre territoire, intègrent les dimensions environnementales ainsi que les enjeux de notre économie locale.

Quelle proposition de loi comptez-vous porter pour le territoire ?

Au-delà de mon soutien au projet de transformation dont notre pays a besoin et des mesures concrètes proposées par le Président de la République dans le cadre de son programme, je souhaite construire, en concertation avec les citoyens de ma circonscription, des propositions de loi qui permettront aux territoires comme le Val d’Oise, de renforcer leur attractivité en termes d’emplois. La formation professionnelle doit être revue en profondeur afin de permettre aux jeunes d’accéder aux emplois qui se créent sur leur territoire. C’est une priorité, et je ferai des propositions en sens.

Emmanuel Macron, nouveau Président de la République, recherchera au-delà de son propre mouvement une majorité à l’assemblée, pourriez-vous faire partie de celle-ci ?

Je me retrouve dans le positionnement politique, dans les idées et la démarche qu’Emmanuel Macron porte et incarne aujourd’hui à la tête de l’Etat. Je ferai donc pleinement partie de la majorité présidentielle.

Un plan B en cas d’échec aux législatives ?

Je suis déterminée à remporter cette élection. S’engager en politique, c’est s’investir pour les autres, et non en vivre. Retourner à ma vie professionnelle et continuer à m’engager au sein du mouvement pour défendre ses idées sur notre territoire n’est pas un plan B. Je poursuivrai mes efforts en tant que représentante de la société civile. .

Par la rédaction

#EstduValdOise #Gonesse #Goussainville #Luzarches

© 2015/2020 Visago Média. Tous droits réservés

VISAGO MÉDIA EST ACCOMPAGNÉ DANS SA DÉMARCHE PAR LA FONDATION DE FRANCE ET PAR LA DRAC ILE-DE-FRANCE