• 9e circonscription du Val d’Oise (Cantons de

5 questions aux candidat(e)s de l’Est du Val d’Oise. LUC-ERIC KRIEF (Centre - 9e circo)


2017 est par excellence une année d’élections. La présidentielle passée, que voilà déjà les législatives. La rédaction de Visagonews a proposé à l’ensemble des candidats à la députation, sur l’Est du Val d’Oise (7e, 8e, 9e circonscriptions), une interview type de 5 questions identiques…

Pourriez-vous vous présenter en quelques lignes ou nous exposer les principales motivations de votre candidature ?

J’ai 57 ans, marié, père de 4 enfants. Je suis Maire Adjoint de Montmagny (95360) en charge de l’Economie, de l’Emploi et de la Politique de la Ville.

J’ai une formation d’Ingénieur en Aéronautique, un DESS de l’ESSEC et un diplôme de Sciences Po Paris. Je suis Président et Membre de plusieurs syndicats professionnels liés à mes domaines d’activité.

Je suis donc issu de la société civile et Chef d’Entreprises Industrielles depuis 2004. J’emploie à ce titre plus de 90 collaborateurs et souhaite mettre mon expérience au service des citoyens et de mon pays et avant tout, au service des citoyens de la 9ème circonscription. Celle-ci souffre d’un chômage endémique et constant qui frappe 24% des jeunes et plus de 20% de la population active. Il nous faut donc trouver les axes d’amélioration pour redonner de la vigueur aux entreprises et dynamiser l’emploi.

Quelles sont vos priorités pour l’Est du Val d’Oise et plus particulièrement dans votre circonscription ?

Ma priorité reste l’emploi. Mais l’emploi sans politique d’accompagnement (formation, insertion, implication, éducation, associations…) ne peut pas exister. J’ai pu constater au travers de mes mandats patronaux et électoraux à quel point la dissonance entre l’offre et la demande pouvait être grande.

Nous devons associer l’ensemble des acteurs sensibilisés par la problématique du chômage autour d’actions communes et non plus dispersées.

Nous devons impliquer les entreprises dans la découverte de leurs métiers pour attirer de nouveaux talents.

Nous devons inciter les collectivités locales à mieux utiliser les subventions aux associations et mieux suivre leurs actions.

Nous devons être présents avec l’ensemble des acteurs pour mieux défendre les actions qui dynamisent la création d’emplois.

Nous devons mettre en place des cellules spécialisées dans l’accompagnement de porteurs de projets (mentoring).

Nous devons redonner du lien entre les quartiers et le territoire.

Nous devons donner une ouverture internationale à nos jeunes pour mieux comprendre les enjeux de nos sociétés.

Quelle proposition de loi comptez-vous porter pour le territoire ?

1 Défendre la simplification administrative. Nous sommes au sein d’un pays qui met beaucoup plus de jours pour créer une entreprise, pour ouvrir un compte bancaire, pour avoir une ligne téléphonique ou électrique que nos voisins. Le monde va à la vitesse du 4.0 et la France est restée à l’ère du 512Ko.

Les jeunes sont imaginatifs et ils sont nombreux à être des créateurs potentiels de start-up. Il nous faut créer un environnement qui facilite la création d’entreprises et non plus maintenir un environnement qui les en dissuade.

Il faut donner du temps au temps et savoir « alléger » les contributions fiscales et sociales lorsque l’entreprise démarre. Priorisons la création d’emplois avant de prioriser les appels à cotisations.

Enfin, il faudra défendre une véritable stratégie du « Made in France » et combattre certaines « aberrations » européennes. L’Europe se doit d’être un allié et non pas un fossoyeur de nos emplois.

Il faudra mettre en place une Loi qui interdit le « dumping » social au sein de l’Europe et obliger nos voisins qui détachent des salariés à honorer les mêmes contributions que les employeurs français.

2 Impliquer les entreprises au sein de l’éducation nationale pour expliquer les métiers en devenir et ne plus enfermer les jeunes vers des cursus qui les conduisent dans une impasse.

3 Ré-allouer les fonds de la formation vers la formation continue des demandeurs d’emplois et des salariés pour accroître leurs connaissances et leurs évolutions professionnelles.

4 Défendre l’apprentissage des langues étrangères dès la maternelle (anglais notamment). Nous sommes dans un monde global et il faut maitriser l’anglais, parlé pratiquement partout.

5 Lutter contre l’exclusion, faciliter la réinsertion et lutter contre toutes les formes de violence.

6 Mettre en place une véritable politique de lutte contre l’insécurité et donner les moyens aux collectivités locales de s’équiper et de se renforcer en la matière.

Emmanuel Macron, nouveau Président de la République, recherchera au-delà de son propre mouvement une majorité à l’assemblée, pourriez-vous faire partie de celle-ci ?

Mon curseur sera l’intérêt des habitants de ma circonscription.

Emmanuel Macron a été élu pour 5 années. Je suis démocrate et je respecte le choix des Français. Les français attendent du pragmatisme de la part de leurs représentants politiques et ne veulent plus voir le clivage droite-gauche, perdurer. Le Député que j’aspire à devenir, saura prendre ses responsabilités en fonction des enjeux et soutiendra ce qui va dans le sens du mandat que les électeurs m’auront donné. Ma candidature est motivée par le fait que je suis un indépendant soutenu par des Indépendants et par un parti centriste. Je suis ce que les médias qualifient de socio-démocrate teinté de libéralisme. Il faut libérer la France de ses carcans. Il faut libérer l’initiative. Il faut libérer les forces vives de ce pays. Si le Président Macron met en œuvre une politique qui va vers ces objectifs, alors je la soutiendrai.

Un plan B en cas d’échec aux législatives ?

Je suis chef d’entreprises avant tout et j’aime éperdument ce que je fais. J’y prends plaisir chaque jour et j’aime développer l’entreprise avec un grand E. J’ai connu l’échec aussi. La vie n’est pas qu’un long fleuve tranquille, et je n’ai jamais perdu de vue que se donner une ambition positive permettait souvent d’abattre des montagnes et de voir loin.

Par la rédaction

#EstduValdOise #Gonesse #Goussainville #Luzarches

© 2015/2020 Visago Média. Tous droits réservés

VISAGO MÉDIA EST ACCOMPAGNÉ DANS SA DÉMARCHE PAR LA FONDATION DE FRANCE ET PAR LA DRAC ILE-DE-FRANCE