• 9e circonscription du Val d’Oise (Cantons de

5 questions aux candidat(e)s de l’Est du Val d’Oise. Thierry CHIABODO (PCF / FdG - 9e circo)


2017 est par excellence une année d’élections. La présidentielle passée, que voilà déjà les législatives. La rédaction de Visagonews a proposé à l’ensemble des candidats à la députation, sur l’Est du Val d’Oise (7e, 8e, 9e circonscriptions), une interview type de 5 questions identiques…

Pourriez-vous vous présenter en quelques lignes ou nous exposer les principales motivations de votre candidature ?

J’ai 52 ans, marié, 3 enfants, je suis agent de maitrise en charge de l’entretien des voies ferrées au sein de l’entreprise nationale ou je travaille depuis 33 ans. Je suis très attaché aux services publics et mesure quotidiennement l’implication que ceux-ci demandent.

Goussainvillois depuis toujours, longtemps militant associatif, je fus président d’une association de jeunesse, puis d’une crèche parentale, et militant syndical. J’ai été élu conseiller municipal de ma ville en 1989 dans l’opposition.Quelques temps plus tard, j’ai rejoint le PCF où j’ai pris des responsabilités locales et départementales. Elu adjoint au maire en 1995 en charge des travaux et de l’Urbanisme, j’ai depuis été délégué aux transports, à la circulation, au renouvellement urbain, et de nouveau en charge des travaux et de l’urbanisme depuis 2014.

Conseiller Communautaire à la Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France depuis 2013. Je représente ces collectivités dans différents organismes :

- le SIAH, pour les questions d’assainissement et d’aménagements Hydrauliques

- le SIGIDURS, pour les questions de ramassage et de traitement des déchets

-Le SMDEGTVO, pour le gaz, l’électricité et les télécommunications

-le CEEVO, et Roissy dév, pour les questions de développement économique

Au fil de ces années, j’ai acquis une bonne connaissance de notre circonscription et de son fonctionnement.

Quelles sont vos priorités pour l’Est du Val d’Oise et plus particulièrement dans votre circonscription ?

Mes priorités pour la circonscription sont multiples mais souvent liées les unes aux autres.

L’accès à l’emploi par exemple est une priorité pour nombre de nos concitoyens, cela passe bien sûr par de la création d’emplois, mais aussi par une offre de formation adaptée à ces emplois, et des transports permettant d’accéder aisément à ceux-ci.

Le projet du triangle de Gonesse, très contesté, y compris par certains de mes amis pourrait néanmoins constituer un nouveau bassin d’emplois sur notre secteur. Plutôt que de rejeter ce projet dans son ensemble, je suis favorable à des actions tendant à améliorer celui-ci, faire en sorte de le rendre plus en adéquation avec les besoins de notre territoire.

Nous en faisons le constat depuis des années, notre circonscription est sous dotée en offre de formations liées aux métiers de l’aéronautique et de l’hôtellerie. Profitons de ce projet pour obtenir un campus universitaire au sein de ce triangle, et vu qu’une partie du projet est vouée au commerce et aux loisirs, obtenons des formations supplémentaires en liens avec ces secteurs d’activité.

Les transports doivent eux aussi être mis au service de l’accès à l’emploi, au-delà de l’indispensable amélioration de la qualité de ligne D du RER, une augmentation des dessertes pour les gares situées les plus au nord de la ligne doit être obtenue. Des liaisons transversales comme le barreau de Gonesse ou le "Roissyphérique" doivent être réalisées, de même des solutions de transports performants et écologiques doivent être étudiées pour relier les villes de la ligne H à celles de la ligne D.

La santé est une autre des priorités que notre circonscription exige d’avoir, et notamment celle dédiée à nos ainés. Notre système de santé se dégrade année après année. Il est passé du 1er rang au 24ème rang mondial ! Pour la première fois, l’espérance de vie est en recul… C’est le résultat des politiques de casse continue menées contre l’hôpital public de la loi Bachelot avec la course à la rentabilité, le paiement à l’acte, la privatisation de l’offre de soin publique et la loi Touraine qui impose les regroupements hospitaliers de territoire. Sur notre circonscription, ces politiques se traduisent par la fermeture de l’EHPAD de Sarcelles « le Cèdre Bleu », le démantèlement progressif de l’hôpital A. Hautval (ex Ch. Richet) de Villiers le Bel dont le personnel soutenu par un collectif d’élus et d’usagers, se battent depuis près de deux ans pour empêcher la fermeture, et les menaces de fermeture de l’EHPAD de Marly la Ville.

Quelle proposition de loi comptez-vous porter pour le territoire ?

En fait il est bien difficile de sélectionner une seule réponse tant les besoins sont nombreux. Notre dépliant programme de 8 pages, que nous avons distribué sur toute la circonscription regorge de propositions de loi que je me propose de porter à l’Assemblée Nationale.

Au-delà de l’échelle d’un circonscription, les propositions de loi que je compte porter, avec le groupe auquel j’appartiendrai, viseront à maintenir, voire développer les services publics, partout sur le territoire, bien entendu en commençant par ceux que je viens de citer dans la question précédente la formation, les transports, la santé, mais aussi, la sécurité sociale, la CAF, la poste …

Emmanuel Macron, nouveau Président de la République, recherchera au-delà de son propre mouvement une majorité à l’assemblée, pourriez-vous faire partie de celle-ci ?

Le Ministre Macron, nous a montré, au cour du mandat précédent à quel point sa politique est antisociale, autoritaire, libérale et tournée exclusivement au bénéfice des entreprises et des puissants. J’ai combattu et dénoncé sans cesse les méfaits du CICE, de la loi fourre-tout dite loi Macron qui généralisait le travail du dimanche, tout en mettant sur nos routes déjà bien encombrées et dangereuses des cohortes d’autocars. J’ai manifesté, pendant des semaines contre la loi travail. Vous vous doutez bien qu’aujourd’hui il est totalement exclu d’apporter mon soutien au Président Macron.

Un plan B en cas d’échec aux législatives ?

Demain, comme hier je me battrai, contre les mauvais coups, j’utiliserai mon énergie pour améliorer la vie quotidienne de mes concitoyens et des générations à venir.A l’Assemblée Nationale et dans la rue, ou seulement dans la rue ? Aux électeurs de le décider.

Par la rédaction

#EstduValdOise #Gonesse #Goussainville #Luzarches #Louvres

© 2015/2020 Visago Média. Tous droits réservés

VISAGO MÉDIA EST ACCOMPAGNÉ DANS SA DÉMARCHE PAR LA FONDATION DE FRANCE ET PAR LA DRAC ILE-DE-FRANCE