• 9e circonscription du Val d’Oise (Cantons de

5 questions aux candidat(e)s de l’Est du Val d’Oise. Véronique DANET-DUPUIS (FI - 9e circo)


2017 est par excellence une année d’élections. La présidentielle passée, que voilà déjà les législatives. La rédaction de Visagonews a proposé à l’ensemble des candidats à la députation, sur l’Est du Val d’Oise (7e, 8e, 9e circonscriptions), une interview type de 5 questions identiques…

Pourriez-vous vous présenter en quelques lignes ou nous exposer les principales motivations de votre candidature ?

Véronique Danet-Dupuis, cadre bancaire, mère de deux enfants et syndicaliste. J’ai décidé de participer à ces élections afin de défendre les idées du programme « l’Avenir en Commun » de la France Insoumise et de contrer la politique ultra libérale de Mr Macron.

Je me présente pour : - Préserver nos acquis sociaux qui seront détruits si Mr Macron obtient la majorité à l’Assemblée Nationale, défendre les droits des plus jeunes, notamment en matière d’emploi et des plus âgés en leur permettant par exemple de maintenir leurs retraites et non qu’elles soient amputées par la CSG comme le préconise le Président de la République.

- Porter au plus haut l’idée qu’une nouvelle économie basée sur la Règle Verte est possible.

Quelles sont vos priorités pour l’Est du Val d’Oise et plus particulièrement dans votre circonscription ?

Dans l’Est du Val d’Oise, plusieurs sujets préoccupent les administrés : L’emploi, le logement, les transports et la santé.

En effet, le taux de chômage dans la neuvième circonscription est très élevé (9,8%) malgré l’existence d’un pôle d’excellence sur le territoire qu’est l’Aéroport de Roissy-Charles de Gaulles.

Il s’agit donc de faire coïncider l’offre et la demande en matière d’emploi en instaurant par exemple une allocation d’autonomie pour les jeunes de 18 à 25 ans durant 3 ans sous réserve d’une formation qualifiante effectuée avec les entreprises de l’Aéroport ne trouvant pas d’effectifs.

Pour le logement, il s’agira de permettre à tout un chacun d’avoir un logement décent (beaucoup de nos concitoyens sur l’Est du val d’Oise sont hébergés par des tiers ou vivent dans un logement insalubre) en créant une caisse de solidarité alimentée par les bailleurs.

Tout cela sera déterminé par des études et une concertation avec tous les acteurs du logement situés sur notre territoire. Il en est de même pour les transports : nous constatons aujourd’hui que l’offre ne correspond pas à la demande. En effet, il existe une surabondance de transports autour de Roissy et rien par ailleurs. Je pense notamment aux villes de Fosses, Louvres, Survilliers par exemple où les transports existent à des horaires non adaptés aux déplacements de la population. Je pense aussi aux villages du Nord de la circonscription comme Chaumontel, Luzarches, Lassy, Jagny-sous-bois où les transports sont quasi inexistants.

Au niveau de la santé, de nombreuses communes sont devenues des déserts médicaux.

Nos concitoyens sont obligés d’aller se soigner dans d’autres départements comme l’Oise. Je ferais en sorte d’attirer les professions médicales sur notre territoire.

Quelle proposition de loi comptez-vous porter pour le territoire ?

Ce qui prévaut pour notre circonscription prévaut pour le territoire national. Je proposerais une loi obligeant les entreprises à embaucher un stagiaire en CDI à la fin de son stage s’il est effectué au sein de cette même entreprise. Je ferais aussi en sorte que les personnes âgées puissent être accompagnés jusqu’à leur fin de vie.

De plus, je ferais aussi en sorte que les terres agricoles, notamment celles situées sur le Triangle de Gonesse soient exploitables au profit de l’agriculture biologique. Cela sera un premier pas pour inscrire ensuite la "Règle Verte" dans la Constitution.

Emmanuel Macron, nouveau Président de la République, recherchera au-delà de son propre mouvement une majorité à l’assemblée, pourriez-vous faire partie de celle-ci ?

Non, je ne ferais pas partie de sa majorité mais cela ne m’empêchera pas de voter les lois que je jugerais utiles à l’intérêt général..

Un plan B en cas d’échec aux législatives ?

En cas d’échec aux élections législatives, nous préparerons les élections européennes et municipales pour la France Insoumise de 2019 et 2020 dans notre circonscription.

Par la rédaction

#EstduValdOise #Gonesse #Goussainville #Luzarches #Louvres

© 2015/2020 Visago Média. Tous droits réservés

VISAGO MÉDIA EST ACCOMPAGNÉ DANS SA DÉMARCHE PAR LA FONDATION DE FRANCE ET PAR LA DRAC ILE-DE-FRANCE