• 7e circonscription du Val d’Oise (Cantons de

5 questions aux candidat(e)s de l’Est du Val d’Oise. Rita MAALOUF (PS - 7e circo)


2017 est par excellence une année d’élections. La présidentielle passée, que voilà déjà les législatives. La rédaction de Visagonews a proposé à l’ensemble des candidats à la députation, sur l’Est du Val d’Oise (7e, 8e, 9e circonscriptions), une interview type de 5 questions identiques…

Pourriez-vous vous présenter en quelques lignes ou nous exposer les principales motivations de votre candidature ?

Aujourd’hui, il y a un réel besoin de renouveau, de justice sociale et de progrès. Tels sont les enjeux de ces élections législatives.

- Le Renouveau : J’ai grandi au Liban dans un contexte difficile de guerre civile. A cause des violents combats, j’ai dû fuir le pays sans ma famille pour poursuivre mes études.Mon parcours académique a été solide et diversifié : Dynamique, j’ai su saisir les opportunités offertes par la France, ma patrie d’adoption. J’ai travaillé dans différentes entreprises en France et en Europe en tant que cadre supérieur. Aujourd'hui je suis chef d'entreprise. J’ai construit ainsi ma carrière professionnelle par le travail et l'effort personnel.

Femme d’engagement, je suis militante au PS depuis 2008. En 2012, j’ai été investie en tant que suppléante aux élections législatives dans une circonscription des Français de l’étranger.

Secrétaire nationale en charge du Pôle Production et Répartition des richesses et de la Politique industrielle et aux entreprises au Parti Socialiste, j’ai eu la chance d’exercer de nombreuses fonctions au sein du PS.

Sur la base d’un riche parcours professionnel, personnel et militant, j’incarne ainsi ce renouveau dont on a tant besoin au sein des partis politiques. Face à moi, le député Chartier, homme du passé qui a défendu les mesures ultra-libérales de François Fillon, est candidat pour un quatrième mandat de député, alors qu’il est actuellement 1er Vice-président de la Région Ile-de-France et de 1er Adjoint au Maire de Domont.

- Une nouvelle approche démocratique : Elue députée, je mettrai en place une nouvelle approche de la pratique parlementaire. Je réunirai régulièrement les citoyens et les associations en réunions publiques pour débattre des grandes lois qui les concernent. J'ai d'ailleurs adhéré à la démarche ''Parlement et citoyens" qui défend la prise en compte des citoyens dans l'élaboration de la loi.

- Le progrès : Je suis pour le progrès particulièrement attentive aux exigences de transition écologique et de justice sociale. Je me situe donc au carrefour de ces trois exigences : le renouveau, une nouvelle approche de la pratique parlementaire et le progrès. Je ne serai pas une élue godillot mais une députée de terrain qui travaillera ses dossiers et défendra ses valeurs.

Quelles sont vos priorités pour l’Est du Val d’Oise et plus particulièrement dans votre circonscription ?

Mes priorités pour ce mandat se déclinent autour de 5 thèmes :

En premier lieu, je défendrai la solidarité locale en améliorant la prise en charge des seniors (je pense au dispositif d’aide au maintien à domicile, à l’augmentation des places accessibles en EHPAD). Il est nécessaire de ne laisser personne sur le bord du chemin (handicap, autisme...). Pour les jeunes, j’agirai pour développer l’insertion professionnelle par la formation.

La préservation de notre cadre de vie est également une priorité. Je souhaite promouvoir des logements écoresponsables et bien intégrés dans le paysage urbain, lutter contre les nuisances aériennes et m’opposer à la traversée du BIP à Montmorency.

Par ailleurs, je défendrai les services publics en préservant les moyens dédiés à l’hôpital public, en luttant contre les déserts médicaux par la création de Maisons de santé pluridisciplinaires, en demandant le rétablissement de la police de proximité et en désenclavant nos territoires par le développement de transports propres.

Priorité importante pour notre circonscription, je poursuivrai la rénovation sociale de nos quartiers en difficulté et revaloriserai le commerce de proximité en mettant en place un fonds d’aide à la revitalisation des centres-villes.

Pour finir, je demanderai la tolérance zéro contre la violence, les comportements délictueux et le non-respect des autres..

Quelle proposition de loi comptez-vous porter pour le territoire ?

La lutte contre les nuisances aériennes est un sujet qui me tiendra à cœur. A l'Assemblée nationale, le plaiderai pour l’augmentation des crédits de la rénovation pour de permettre à chancun de rénover son logement.

Je m'engagerai aussi sur les questions du Grand Paris, pour s'assurer de la qualité des nouvelles infrastructures ferroviaires prévues dans le Val d'Oise. Le RER D devra largement poursuivre la rénovation de ses rames et sa fiabilité. Je défendrai également le raccordement de la ligne H, qui parcourt la circonscription, à la future ligne 15 du métro à la station Pleyel, ainsi que de nouvelles dessertes pour les gares du territoire.

Emmanuel Macron, nouveau Président de la République, recherchera au-delà de son propre mouvement une majorité à l’assemblée, pourriez-vous faire partie de celle-ci ?

Si Emmanuel Macron a refusé Manuel Valls dans sa majorité ce n’est pas pour accepter Rita Maalouf. Aussi mon attitude sera de n’être ni béni-oui-oui ni opposante systématique mais je serai vigilante et constructive.

Un plan B en cas d’échec aux législatives ?

J’ai découvert ce département et je me vois bien continuer à y militer. Il y a beaucoup à faire. Et les gens sont tellement sympathiques.

Par la rédaction

#EstduValdOise #Sarcelles #Ecouen #Montmorency #Domont