• 9e circonscription du Val d’Oise (Cantons de

5 questions aux candidat(e)s de l’Est du Val d’Oise. Najib HAMADI (Sans étiquette - 9e circo)


2017 est par excellence une année d’élections. La présidentielle passée, que voilà déjà les législatives. La rédaction de Visagonews a proposé à l’ensemble des candidats à la députation, sur l’Est du Val d’Oise (7e, 8e, 9e circonscriptions), une interview type de 5 questions identiques…

Pourriez-vous vous présenter en quelques lignes ou nous exposer les principales motivations de votre candidature ?

Marié et papa d'une fille de 3 ans, je suis d'abord un enfant de cette circonscription où j'habite depuis 1990.

Je propose de revoir le rôle du député et de le recentrer sur sa mission première : être le représentant et le porte-parole des citoyens.

Aujourd'hui, il est le représentant d'un parti politique ou d'intérêts privés. Pour assurer cette connexion avec les citoyens, je propose de mettre en place un député-citoyen qui se distingue du député-partisan qui représente un parti politique et du député indépendant qui représente des intérêts privés.

Le député-citoyen est un maillon d'une chaîne qui relie les citoyens à l'assemblée nationale et auquel s'ajoute une plate-forme numérique et des référents locaux. Le modèle que je propose comporte donc trois éléments : un député-citoyen, une plate-forme numérique et des référents locaux.

Lorsqu'il y a un projet de loi à l'assemblée, le député-citoyen aidé de ses collaborateurs explique le projet sur le plate-forme numérique. Les citoyens se connectent à cette plate-forme ou passe par le biais de référents locaux qui serviront d'intermédiaires entre la plate-forme et les citoyens qui le souhaitent.

Les citoyens votent sur la plate-forme à la majorité et le député-citoyen se charge de défendre ce vote à l'Assemblée Nationale. Lorsque les citoyens ne sont plus satisfaits de leur représentant, ils sont libres de le révoquer à la majorité des voix à tout moment. De cette manière, le député-citoyen devient intégralement dépendant des citoyens.

Quelles sont vos priorités pour l’Est du Val d’Oise et plus particulièrement dans votre circonscription ?

Je propose aux citoyens de discuter ensemble des tous les projets locaux qui intéressent notre territoire, qu'entre nous, nous fassions émerger un projet qui puisse satisfaire le plus grand nombre et qui soit dans l'intérêt de tous (Europa City, l'accès aux soins etc.). Cela sera possible avec notre plate-forme numérique. Le résultat de cette consultation citoyenne formera la base des projets que je défendrais pour notre territoire.

Quelle proposition de loi comptez-vous porter pour le territoire ?

En fait il est bien difficile de sélectionner une seule réponse tant les besoins sont nombreux. Notre dépliant programme de 8 pages, que nous avons distribué sur toute la circonscription regorge de propositions de loi que je me propose de porter à l’Assemblée Nationale.

Au-delà de l’échelle d’un circonscription, les propositions de loi que je compte porter, avec le groupe auquel j’appartiendrai, viseront à maintenir, voire développer les services publics, partout sur le territoire, bien entendu en commençant par ceux que je viens de citer dans la question précédente la formation, les transports, la santé, mais aussi, la sécurité sociale, la CAF, la poste …

Emmanuel Macron, nouveau Président de la République, recherchera au-delà de son propre mouvement une majorité à l’assemblée, pourriez-vous faire partie de celle-ci ?

En tant que député-citoyen, je serai le porte-parole des citoyens. Je consulterai les concitoyens pour savoir s'ils acceptent de défendre des projets de la majorité présidentielle, si c'est le cas, alors nous défendrons ces projets.

Encore une fois, le député-citoyen n'est pas un député-partisan, il est là pour servir et défendre les citoyens. Il ne s'agit plus de voter sur des têtes ou des étiquettes, mais bien sur des projets. C'est aux citoyens de décider des projets qui leur semblent utiles.

Un plan B en cas d’échec aux législatives ?

Il n'y aura pas d'échec, car l'échec c'est de ne rien faire. Donc quel que sera le résultat, nous aurons réussi, nous aurons lancé le projet de démocratie-citoyenne. Nous constituerons une association pour continuer à construire ensemble ce projet. Bien sûr, nous n'aurons pas les financements de la députation qui nous auraient permis de réaliser ce projet plus facilement. Mais nous mettrons en place cet outil démocratique, du moins les deux premiers éléments que seront les référents locaux et la plate-forme numérique pour faire entendre la voix des citoyens.

Par la rédaction

#EstduValdOise #Gonesse #Goussainville #Luzarches #Louvres

© 2015/2020 Visago Média. Tous droits réservés

VISAGO MÉDIA EST ACCOMPAGNÉ DANS SA DÉMARCHE PAR LA FONDATION DE FRANCE ET PAR LA DRAC ILE-DE-FRANCE