• Adm

5 questions aux candidat(e)s de l’Est du Val d’Oise. Marina PRUDHOMME (Parti animaliste - 8e circo)


La présidentielle passée, place aux élections législatives. La rédaction de VisagoNews a proposé (comme en 2017) à l’ensemble des candidats à la députation, sur l’Est du Val d’Oise (8e, 9e circonscriptions), une interview de 5 questions identiques…

Pourriez-vous vous présenter en quelques lignes ou nous exposer les principales motivations de votre candidature et de celle de votre suppléant(e) ?

Je me présente, je m’appelle Marina PRUDHOMME, j’ai 23 ans, je suis éducatrice spécialisée. Je suis candidate dans le 8ème circonscription du Val d’Oise pour le Parti snimaliste. Je suis originaire du Limousin où j’ai grandi entourée d’animaux. Très tôt j’ai été prise d’affection et de respect pour eux. Aujourd’hui, je veux consacrer mon temps à défendre leur cause et à faire avancer les choses dans le bon sens.

Danielle ZAMMOUT, ma suppléante, a voulu tenir ce rôle pour épauler un représentant du Parti animaliste. Elle souhaite agir pour sensibiliser la population à la nécessité d’arrêter l’exploitation intensive des animaux et le massacre de masse.

Quelles sont vos priorités pour l’Est du Val d’Oise et plus particulièrement dans votre circonscription ?

Je suis candidate dans le 8ème circonscription du Val d’Oise, c’est-à-dire dans les villes de Garges-lès-Gonesse Est et Ouest, Sarcelles Nord-Est, Villiers-le-Bel, Arnouville et Bonneuil en France.

Pour moi la priorité est de faire connaitre le Parti animaliste et de sensibiliser un maximum de personne à la cause animale. Nous souhaitons donner la possibilité à chacun de voter pour un parti qui propose de réels changements en faveur des animaux. Nous sommes axés sur la cause animale mais celle-ci touche à beaucoup de problèmes de notre société actuelle : souveraineté alimentaire, violence, santé publique, alimentation, économie, divertissement, etc.

Bien entendu, pour ma circonscription je souhaiterais que l’on puisse faire avancer les choses au niveau local également

Quelle proposition de loi comptez-vous porter et dont les effets pourraient améliorer le

quotidien des habitantes et habitants du territoire ?

Je porterai notre proposition de créer un poste de Ministre d’État à la Protection animale, totalement indépendant des autres ministères (en particulier de celui de l’agriculture), et disposant de moyens suffisants. Je souhaite également porter, sur l’ensemble du territoire français, la fin de l’élevage intensif et industriel d’ici 2027.

Plus localement, je m’investirai pour qu’on puisse admettre les animaux de compagnie dans toutes les structures d’hébergement, notamment dans les EHPAD locales et les centres d’hébergement d’urgence de la circonscription.

J’aimerais que l’on arrive à proposer un menu végétarien une fois par semaine dans les cantines scolaire et les entreprises locales.

Emmanuel Macron, de nouveau Président de la République, recherchera au-delà de son

propre mouvement une majorité à l’assemblée, pourriez-vous faire partie de celle-ci ?

Je suis candidate pour le Parti animaliste, un parti transpartisan et mono-thématique. Nous souhaitons faire entendre la voix des animaux et inciter les autres partis à proposer des changements, des lois en faveur la cause animale.

Monsieur MACRON n’est pas actuellement dans cette idée, je ne ferais pas partie de sa majorité.

Un plan B en cas d’échec aux législatives ?

En cas d’échec aux législatives, je continuerai de porter les couleurs du Parti animaliste dans le Val d’Oise. La lutte ne sera pas finie.

Les élections européennes suivront en 2024 et les municipales en 2026.

D’ici là, nous continuerons de porter nos idées et de mener des actions locales avec nos bénévoles.

Par la rédaction

#EstduValdOise #Villierslebel #Sarcelles #Gargeslesgonesse #Ar

87 vues0 commentaire