• Adm

Dis-moi Visago, c'est quoi un PDEC ? 1/3

Depuis le début de la crise sanitaire, nous découvrons sur certains territoires des agents de l’État local aux missions jusque là inconnues. Sébastien JALLET, Préfet Délégué pour l’Égalité des Chances au sein de la préfecture du Val d'Oise compte parmi ceux-là. Rencontre avec celui qui veille à la mise en place des dispositifs dans les QPV du Val d'Oise. A découvrir en mode triptyque… 1/3

QU’EST-CE QU’UN PDEC ? RENCONTRE AVEC SÉBASTIEN JALLET, PRÉFET DÉLÉGUÉ POUR L’ÉGALITÉ DES CHANCES AU SEIN DE LA PRÉFECTURE DU VAL D’OISE.


« Agir pour améliorer la vie des gens dans les quartiers populaires », c’est ainsi que Sébastien Jallet définit son rôle en tant que Préfet délégué pour l’égalité des chances du Val d’Oise. Cette définition donne par sa vastitude une idée assez précise du travail et de l’engagement qu’il investit depuis près de deux ans au sein de la Préfecture de Cergy-Pontoise.


Engagé, sensible à la réussite de tous et de toutes, et très attaché aux valeurs républicaines, ce focus a pour but de mieux vous faire connaître le rôle de l’un des acteurs majeurs de la vie et du développement des quartiers populaires valdoisiens.


Une expérience de plus de 15 ans au service des autres au sein de l’État

« Issu du corps préfectoral depuis maintenant 15 ans », Sébastien Jallet capitalise une large expérience acquise grâce à ses évolutions au sein du corps de L’État. Sous-préfet à Avignon, à Lyon et à Auch, titulaire d’un poste au ministère de l’intérieur puis à divers échelons haut placé du ministère chargé de la Ville, c’est « assez naturellement » qu’il s’est tourné vers les Quartiers prioritaires de la Politique de la Ville (QPV) en tant que PDEC.


Son engagement en tant que Préfet délégué pour l’égalité des chances (PDEC), il l’explique d’abord par sa reconnaissance envers un État qui a contribué selon lui à sa réussite. Il considère en effet la bourse qu’il a reçue pendant ses études comme l’un des vecteurs de son évolution en tant que haut fonctionnaire. Une reconnaissance qu’il a souhaité rendre à son tour, en s’engageant pour l’État et au service de ses concitoyens. La bourse qu’il a reçue pendant ses études a de fait forgé son « attachement très fort au rôle de l’école républicaine dans la construction des individus et dans la capacité de l’école à offrir des trajectoires de réussites. » Un credo qu’il applique au quotidien dans son rôle de PDEC (à découvrir dans volet 2/3 du triptyque).


Sa position haut placée dans l’appareil de l’État ne l’empêche cependant pas d’avoir une connaissance très fine des enjeux et des problématiques spécifiques qui se cristallisent au sein des 41 quartiers prioritaires du Val d’Oise. Des connaissances redoublées d’une volonté très forte d’œuvrer en faveur de ceux qui ne sont pas partis avec les mêmes chances. Il considère en effet que « c’est dans les quartiers qu’on a les territoires et les publics les plus défavorisés du pays. C’est là que l’action publique est la plus attendue et la plus nécessaire. »


« S’intéresser aux quartiers, c’est s’intéresser à la vie elle-même »

Soucieux de donner à ses concitoyens les mêmes chances de réussite dans la société, Sébastien Jallet agit sur une diversité de thématiques dont la transversalité converge vers le même objectif : l’égalité. Il a en effet pour missions d’animer « des politiques publiques en faveur de l’égalité des chances et de la cohésion sociale de ce qu’on appelle la Politique de la ville : l’action publique en faveur des quartiers défavorisés et de la lutte contre les discriminations. »


Son travail l’amène donc à collaborer avec des acteurs à différentes échelles, allant des ministères aux collectivités locales. Et parmi les acteurs clés de ces collectivités, il cherche à entretenir une « relation privilégiée, de confiance et très étroite avec les acteurs associatifs », qu’il considère comme des « vecteurs de citoyenneté » et de lien social.

C’est en ce sens que, pour lui, être PDEC revient « à s’intéresser à tout ce qui fait la vie dans les quartiers. » Car les questions sont vastes ! Éducation et réussite scolaire, emploi, qualification et insertion des jeunes, sécurité et prévention de la délinquance, cadre de vie, culture, loisirs et sports ainsi qu’accès aux services publics et transports : toutes ces questions rythment son travail et son quotidien.


Sébastien Jallet, Préfet délégué pour l'Égalité des Chances, était présent le 29 janvier 2020 avec Claude Sicart de l'association Pole S pour l'inauguration du local à Gonesse, véritable lieu d’insertion qui abrite une école du #web, des ateliers de médiation #numerique ainsi qu'une Fabrique Numérique. ©Twitter - Préfet du Val d'Oise


Et pour l’accompagner dans ses missions : 11 délégués du Préfet répartis sur le territoire l’appuient grâce à leur contact permanent avec les habitants. Ces cadres de l’État sont en effet missionnés directement sur le terrain. Ils ont pour fonction « d’appuyer l’élaboration des projets, de coordonner l’action des services publics et de faire le lien entre ce qui se passe sur le quartier et l’action de l’État au niveau départemental. » Véritables relais, c’est ainsi que l’action de la Préfecture se peut et se veut aussi ciblée que possible, afin de répondre au mieux aux enjeux et aux problématiques majeures des 41 quartiers prioritaires du Val d’Oise.


Si nous devions résumer cet article de présentation, nous pourrions clôturer par une phrase essentielle donnée par Monsieur Jallet, qui résume tant son engagement que le véritable objet du rôle de PDEC : l’égalité des chances pour toutes et tous dans les quartiers populaires.


« Le Président de la République dit souvent que la pire des inégalités n’est pas une inégalité de revenus, bien que ce soit en soi une vraie difficulté, c’est d’abord une inégalité de destin. Selon l’endroit où vous êtes né, la famille dont vous êtes originaire, votre milieu social : vous n’avez pas les mêmes chances de réussite dans la vie et ça c’est un fait. Notre responsabilité, en tant qu’agent public, c’est de tout faire pour que nos enfants, nos jeunes, d’où qu’ils viennent, quels qu’ils soient, aient des chances égales de réussite. »


Par Emmanuelle Alves

86 vues

© 2015/2020 Visago Média. Tous droits réservés

VISAGO MÉDIA EST ACCOMPAGNÉ DANS SA DÉMARCHE PAR LA FONDATION DE FRANCE ET PAR LA DRAC ILE-DE-FRANCE