• Adm

Quartiers solidaires

Mis à jour : avr. 23

Confinement, chômage partiel, licenciements, exclusion, isolement… La liste des effets produits par le Coronavirus sur l’ensemble de la population et plus particulièrement celles des quartiers populaires a mis en exergue l’équilibre souvent précaire de ceux vivant sur le fil. Forts de ce constat des collectifs de citoyen-ne-s ont vu le jour et décidé d’agir au plus près des habitants en difficultés. Rencontre avec Cyrine, Jannah et Vafi membres du collectif “Villiers-le-Bel, Voisins Solidaires”.



« Villiers-le-Bel Voisins Solidaires » c'est qui, c'est quoi ? Nous sommes un collectif d’habitants dont certains étaient déjà engagés dans différentes associations. Alors forts des expériences et réseaux de chacun nous avons décidé de nous organiser en collectif pour apporter une aide aux populations les plus touchées par cette période de confinement. Quel a été l’élément déclencheur à la création de votre collectif ? Le discours du Président de la République annonçant le confinement ainsi que les mesures à prendre dès le 17 mars. Quelles ont été vos premières actions et celles en cours ? Nos premières actions étaient axées sur la pédagogie pour demander aux habitants de respecter le confinement, les gestes barrières et d’expliquer les conséquences d’une contamination dans un foyer, la distribution d’attestation de déplacement et de masques chirurgicaux aux personnels hospitaliers et aux habitants.

Très vite, nous avons aussi développé l’aide scolaire pour les devoirs via visio pour aider les familles en difficultés, la désinfection des points de contacts dans les halls d’immeubles, la fabrication et distribution (gratuite) de masques en coton 100%, la livraison de paniers solidaires (paniers sourire) à destination des personnes qui ont vu les revenus de leur foyer fragilisés par le confinement (chômage partiel, arrêt d’activité, maladie…).


Par quels moyens les citoyens dans le besoin peuvent-ils bénéficier de votre aide - y a t’il une sélection de votre part ? Les citoyens peuvent nous joindre sur notre page Facebook, ensuite nous prenons contact avec eux pour échanger sur leurs situations et besoins, puis nous mettons en place l’aide adéquate. De quels types de soutiens avez vous bénéficié (institutions, commerces, dons privés…) dans la mise en place de vos actions ? Nos actions ne pourraient se faire sans l’aide des dons reçus de la part des commerçants ou des particuliers. Du côté des institutions locales ou nationales, aucune aide à ce jour. Vos interventions concernent principalement la commune de Villiers-le-Bel, mais vous avez aussi interagi sur d’autres villes de l’agglomération Roissy Pays de France, vous pouvez nous en dire plus ? Oui ce sont d’abord des villes voisines à Villiers-le-Bel avec une démographie et des situations socio-professionnelle similaires. La précarité comme la misère n’ayant pas de frontières, des personnes de ces villes voisines nous ont demandé de l’aide via les réseaux sociaux, nous y avons répondu favorablement. Nous sommes fiers d’être sur Gonesse, Sarcelles, Garges-lès-Gonesse et Arnouville et ponctuellement sur le bassin du 93 Aulnay-sous-bois et Epinay sur Seine. Un article du Parisien 95 associe votre démarche à la campagne des municipales, qu’en est-il réellement ? La réalité est tout autre. Nous avons d’ailleurs fait valoir notre droit de réponse à la suite de cet article et les éléments de ce dernier sont clairs. Nous sommes sur le terrain depuis le mardi 17 mars. Nous avons pris nos responsabilités pour être au contact des populations et tenter d’apporter un soutien psychologique au moment où tous les services étaient fermés.

Les élu-e-s pour certains d’entre-eux ne sont de retour “que“ depuis l’arrivée des masques chirurgicaux fournis aux communes par la Présidente de la Région Île de France, Valérie Pecresse. Alors oui on dérange, mais en cette période l’important pour nous est avant tout d’aider les populations dans le besoin.

Vos actions seront-elles pérennisées une fois la pandémie derrière nous ? Certaines actions, oui. Nous avons aussi des projets autour de la solidarité et de la bienveillance, tout ce qui manque aux habitants et que le confinement a mis au grand jour. Il y aura en effet, un après confinement à Villiers-le-Bel.


Propos recueillis par Oliver Carl

Photos © FB Voisins Solidaires.


Nous souhaitez partager votre confinement, envoyez vos textes à

visagomédia@gmail.com

132 vues

© 2015/2020 Visago Média. Tous droits réservés

VISAGO MÉDIA EST ACCOMPAGNÉ DANS SA DÉMARCHE PAR LA FONDATION DE FRANCE ET PAR LA DRAC ILE-DE-FRANCE