« J’ai voté… », « Je n’ai pas voté »

11/12/2015

Ils sont jeunes… et déjà désabusés. Quelques étudiants de Villiers-le-Bel racontent leurs désillusions face aux élections. Des mots qui claquent à écouter avant de juger.

C’est une rencontre informelle. Entre ces deux tours, nous avons croisé, dans les transports, des jeunes originaires du quartier du Village, alors qu’ils se rendaient à leurs cours.

Ils viennent presque tous d'obtenir leur bac et poursuivent des études.

 

Pour la majorité d'entre eux, c'était leur première fois. Et quelle douche froide ! Leurs témoignages sont touchants. Pourtant ce qu'ils disent peut sembler brutal… mais leur ressenti est important, même si le défaitisme, la résignation l'emportent face au couperet qui vient de tomber.

 

Mais écoutons-les avant de juger…

 

--------------------

 

JE N’AI PAS VOTÉ

 

"On est dans un pays de racistes » Sara, 18 ans, étudiante en BTS.

”J'ai pas voté Et je pense que Le FN va gagner parce qu'on est dans un pays de racistes, d'égoïstes et pas du tout ouverts donc le FN a toute ces chances. Il n'y a aucune ouverture d'esprit car tout ce qui est étranger c'est le mal".

 

« Qu'est ce que cela peut bien changer… » Rachid, 18 ans, étudiant en sociologie.

"Je n'ai pas voté car je pense que ces résultats illustrent une mentalité française ignorante et dépourvue d'espoir des autres partis que celui de l'extrême droite. La montée en flèche du FN que l'on peut subordonner à la montée en flèche de la délinquance et du terrorisme traduit un profond malaise social. La France a peur, la France est fragile et la France veut que tout s'arrange. Donc elle vote FN. Dans le fond, voter FN, PS, UDI-Modem, qu'est ce que cela peut bien changer vu que chacune de leurs prétendues convictions n'est qu'un voile dont ils se revêtent pour travestir la réalité. Voilà pourquoi je n'ai pas voté".

 

« La montée de l'extrême-droite me désole » Eric, 19 ans, étudiant en DUT Gestion administrative et commerciale.

"Je n'ai pas voté. Et pourtant la montée de l'extrême-droite me désole, bien que je n'aie pas voulu prendre part à ces élections. Cependant cela ne m'étonne pas énormément étant donné le climat actuel."

 

--------------------

 

J’AI VOTÉ

 

” Je suis très déçue “ Anna, 19 ans, étudiante en art

"J'ai voté, mais je suis très déçue des résultats. Parce que le FN a eu le meilleur score et ce n'est pas normal que les Français et les non votants leur aient laissé leur chances".

 

« Les partisans du FN vont toujours voter, eux » Nour, 19 ans, étudiante en sociologie

"J'ai voté. Je ne suis pas surprise des résultats. Les gens en ont marre de la gauche, de la droite. C'est la même chose. Ils ne proposent pas des choses concrètes pour la population. Peut-être que cette montée du FN va faire réfléchir les partis classiques : les partisans du FN vont toujours voter eux, alors que les autres votants ne sont pas stables."

 

« Je suis affolé par l’ignorance » Anouar, 18 ans, étudiant en langues

"J'ai voté; je ne suis pas surpris mais affolé non pas par la montée du FN mais par l'ignorance et la passivité des électeurs. Ce qui est à mon avis le plus grave."

 

--------------------

 

Après le KO asséné par les attentats de novembre, les projecteurs braqués sur la cop21, les jeunes sont les grands oubliés. Les préoccupations des politiques sont à des années lumières des leurs. Ce vote pour les régionales ne sanctionne-t-il pas 30 ans de politique politicienne?

 

Et l'on se rend compte qu'il y a une désinformation de ces citoyens de demain. Ils ne perçoivent pas clairement les enjeux de ces élections régionales qui vont avoir un impact sur leur vie quotidienne. De prime abord, l’on pourrait penser qu’ils ne font pas preuve de suffisamment de recul face aux événements qui s’enchaînent. De même, tellement la confusion les trouble, ils ne peuvent s'empêcher de faire l'amalgame entre ce que leurs aînés vivent régulièrement, le chômage, la précarité, sans oublier la discrimination. Mais en Province aussi le chômage est un problème crucial ; la discrimination frappe également les handicapés et autres minorités...

 

Un droit et un devoir…

 

Comme le fait remarquer justement une jeune fille, ne pas voter c'est ouvrir les portes de la victoire au FN, parti qui sera loin de résoudre tous les problèmes des français et encore moins des jeunes.

 

Alors voter est un droit certes, mais cela devrait être un devoir. Il va falloir convaincre un certain nombre d'entre eux de faire ce geste citoyen : mettre son bulletin dans l'urne, exprimer sa voix au second tour. C'est la première marche pour se faire entendre à l'avenir. Ils ne doivent plus se sentir exclus, ni se sentir étrangers, ce sont des français à part entière sur qui il faudra compter, même s'ils ne se sentent pas (encore) suffisamment représentés. La France "bleu marine" n'est pas la France ; elle est autrement plus riche, plus diverse et plus complexe que cela. Ne nous arrêtons pas aux constats alarmistes et mettons plutôt les bouchées doubles pour ne pas laisser ces jeunes gens sur le bord de la route de la citoyenneté en les incitant à aller voter dimanche et à choisir le moins pire des candidats.

 

Il n’est pas trop tard pour les accompagner avec pédagogie et patience. Faisons nôtre cette citation de Martin Luther King pour que chacun se réconcilie avec ses concitoyens : "Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères sinon nous allons tous mourir ensemble comme des idiots.".

Par Saliha Medarbi

 

Ndlr : les prénoms ont été changés.

Please reload

QUI SOMMES-NOUS…

Le site VisagoNews est édité par l'association Visago Média.

 

Visago Média est une association loi 1901. Elle a pour but de créer et gérer un média citoyen pour la diffusion de l’information produite et réalisée par des habitants, des collectifs ou associations d’habitants de l’Est du Val d’Oise…

Et pas que !

 

Visago Média est accompagnée dans sa démarche citoyenne par la Fondation de France
et la DRAC Ile-de France.

Par tags
Please reload

VISAGONEWS

Questionnaire de Proust : Sori DEMBELE

1/50
Please reload

DERNIERS ARTICLES…